L’Open Source : liberté, égalité, fraternité

Internet est un monde en perpétuel mouvement qui ne cesse de s’ouvrir à une infinité de possibilités. Le partage des ressources est aujourd’hui devenu l’un des piliers fondateurs du web et des nouvelles technologies. Les logiciels Open Source en font partie. Libres d’accès, ils ont redéfini les codes informatiques et modifié la façon de travailler des développeurs. Mais qu’est-ce qu’un programme Open Source ? En quoi consiste-t-il exactement ? Quels sont les avantages et inconvénients de ces logiciels ? Voyage au pays de l’Open Source.

 

L’Open Source 

 

Les logiciels Open Source (OSS ou Open Source Software en anglais) sont des programmes informatiques dotés d’un code source public et surtout libre d’accès. Ainsi, n’importe quel développeur peut l’utiliser librement. Ces logiciels sont distribués sous des licences permettant de les modifier, les manipuler et de les adapter à des besoins précis, tout en respectant bien évidemment certaines règles établies. l’OSI (Open Source Initiative) a même fixé 10 principes que chaque logiciel doit impérativement respecter.

 

La force d’un logiciel Open Source est qu’il permet à chacun de l’utiliser et de le diffuser (souvent gratuitement) à l’ensemble de la communauté. D’ailleurs, le concept de partage est étroitement lié au monde de l’Open Source. À l’inverse du logiciel libre, il repose essentiellement sur le développement collaboratif.

Les logiciels Open Source se retrouvent sous de nombreuses formes : éditeurs de textes, programmes de traitement d’images et de vidéos, navigateurs web, systèmes d’exploitation, lecteurs multimédia… ils sont aujourd’hui omniprésents et de plus en plus répandus.

computer-1209641_1280

 

L’importance des licences

 

Si les logiciels Open Source sont légion, il ne faut pas pour autant les confondre avec les logiciels libres. Bien que proches, ils sont cependant quelque peu différents. La liberté de modification et d’utilisation du code source chez le logiciel libre est fondamentale, comme une norme imposée. Ce qui n’est pas une obligation pour les logiciels Open Source. Certains, en fonction de leur licence, ont quelques restrictions.

Les licences, nombreuses, jouent un rôle primordial dans les fonctionnalités des programmes Open Source. Elles sont souvent choisies en fonction des besoins et objectifs des développeurs :

  • Licence publique générale (GNU) : cette licence fixe les conditions légales de distribution d’un logiciel libre. La GPL a notamment introduit la notion de copyleft qui, à l’image du copyright, définit et encadre les droits des utilisateurs en leur octroyant la liberté d’utiliser et de modifier le code source.
  • Licence BSD : Cette licence libre et très répandue est notamment sollicitée pour la réutilisation d’un logiciel sans restriction. Sa dernière version, moins contraignante, a supprimé la clause de copyright.
  • Licence MIT : Cette licence Open Source est l’une des plus populaires. Permissive, elle implique très peu de limitations sur la réutilisation du code et confère un droit de manipulation quasi illimitée. Seule obligation : indiquer la notice de licence et le copyright.
  • Licence Apache : C’est une licence Open Source qui n’est pas copyleft. Elle autorise cependant la modification et la distribution du code sous toute forme mais maintient la mention du copyright lors de toute modification.
  • Mozilla Public License (MPL) : Introduite par la fondation Mozilla, c’est une licence Open Source facile à respecter. Son utilisation du copyleft se situe entre la rigidité de la GPL et le laxisme de la BSD.

Avec ces nombreuses licences, l’Open Source peut ainsi se développer dans un environnement sain et évolutif. Elles permettent une constante amélioration des logiciels grâce notamment à la collaboration d’une communauté de développeurs très active. La grande majorité des projets Open Source fonctionnent sur le développement collaboratif.

En effet, les développeurs du monde entier peuvent s’entraider et participer à la création, l’amélioration et l’évolution d’un programme. Des outils existent afin de favoriser les échanges où chacun peut soumettre ses recommandations et apporter sa pierre à l’édifice. L’incontournable plateforme GitHub en est la preuve, étant l’une des plus plébiscitées au monde. Ce service en ligne qui permet d’héberger code source et dépôts (repository) met parfaitement en exergue l’aspect social du développement mais aussi de l’Open Source.

 

github-logo

 

Open Source, open world

 

Il existe une multitude de projets utilisant l’Open Source. Linux par exemple en est l’un des plus emblématiques. Les frameworks attestent eux aussi de la force de l’Open Source. WordPress, Joomla ou encore Drupal reposent sur cette technologie : c’est qu’elle présente de nombreux avantages tant pour les développeurs que pour les entreprises.

  • Le coût : s’il n’est pas toujours totalement gratuit, le logiciel Open Source n’en est pas moins économique. Il entraîne des coûts assez bas, surtout en comparaison avec d’autres logiciels propriétaires bien plus restrictifs.
  • La flexibilité : les solutions Open Source ne sont pas rigides et sont au contraire modulables. Leur flexibilité permet d’accompagner l’évolution des besoins et de pouvoir réaliser des modifications à tout moment. Leur faculté à s’intégrer à d’autres solutions technologiques est un plus indéniable.
  • L’évolutivité : l’Open Source est en évolution constante. Cela est essentiellement due à sa souplesse mais aussi grâce à une communauté de développeurs qui l’anime. La possibilité d’accéder au code source de façon illimitée offre une grande capacité d’adaptation.
  • La pérennité : modifiable à souhait, l’Open Source reste toujours performant et dans l’air du temps. Cette solution pérenne représente ainsi un investissement de qualité pour les entreprises.
  • Le contrôle : l’Open Source permet de garder la main sur les développements qui seront entrepris sur la plateforme. Cela rend possible une maîtrise constante du code et de ses futures évolutions. Son statut public permet aussi d’anticiper n’importe quelle faille grâce aux nombreux développeurs. Qui plus est, dès qu’un développeur modifie le code source, il doit être approuvé par un ou plusieurs autres développeurs avant son déploiement.

Comme on peut le constater, les logiciels Open Source offrent de nombreux avantages, mais certains inconvénients existent. Les évolutions d’un logiciel se heurtent parfois à des réalités temporelles. La communauté de développeurs qui participe activement à leur développement sont bénévoles et comme il n’existe pas d’assistance officielle, la résolution d’un bug ou l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité peut tarder.

Aussi, tous les logiciels Open Source ne présentent pas la même qualité de programmation. Qui plus est, si l’argument de la gratuité est souvent mis en avant, il n’est qu’en parti viable. En effet, l’Open Source peut engendrer différents coûts, notamment si cette technologie veut être utilisée à des fins professionnels.

photo-1519241047957-be31d7379a5d

Les logiciels Open Source sont vecteurs d’innovation et de croissance. Leur facilité d’accès et la liberté qu’ils concèdent en font un outil informatique de premier choix. Si peu de défauts pour tant de qualités. L’Open Source ouvre des perspectives, celui d’un open world.

Besoin d’un projet open source ? Nous avons la solution qu’il vous faut !

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_

Josh Digital : une convention technique pour des projets réussis

Chez Josh Digital, le client est au centre de nos préoccupations. Les projets que vous nous confiez sont uniques et nous y accordons toute l’importance qu’ils méritent. Alors que nos équipes se composent essentiellement de développeurs web et de chefs de projets digitaux, les process occupent une place prépondérante au sein de notre organisation, afin d’allier efficacité et qualité. C’est pour cela que nous avons mis en place une convention technique avec l’objectif d’encadrer au mieux les développements techniques de vos projets. Explications.

Une convention technique, c’est quoi ? 

Face aux complexités techniques et l’évolution constante de la programmation des sites internet, Josh Digital a voulu mettre en place un document pour garantir la qualité de vos projets. Rédigée en concertation avec nos équipes, la convention technique Josh a ainsi vu le jour. Feuille de route idéale pour nos développeurs web, elle regroupe les règles à suivre pour garantir l’excellence technique des projets que nous avons en charge. Une sorte d’accord passé entre les différents acteurs de l’agence pour un résultat optimal.

Convention aussi utile que primordiale dans nos phases de développement, elle reprend les contraintes auxquelles nos développeurs doivent se plier pour la réussite d’un projet. Ainsi, chaque projet reste unique mais s’accompagne d’un ensemble de procédures et de protocoles techniques fidèles à la philosophie Josh.

office-3295556_1280

 

En quoi cela consiste exactement ?

Présentée sous la forme d’un simple document, la convention technique Josh Digital énumère les points cruciaux à prendre en considération lors du développement de tout projet digital. Pour plus de clarté, ils sont regroupés sous plusieurs catégories :

  • Contraintes techniques : code, HTML, CSS… on retrouvera ici les normes à respecter purement techniques
  • Contraintes de performances : tout ce qui permettra d’accroître les performances dans les phases de développement
  • Contraintes SEO : préceptes à appliquer pour optimiser le référencement et l’indexation
  • Contraintes de sécurisation : règles en vigueur afin de protéger tout projet digital contre les attaques et le piratage

L’ensemble de ces contraintes sont la résultante de problématiques rencontrées lors des étapes de développement. Cette convention technique est en quelque sorte un guide, une charte qualité garante des engagements de Josh Digital. Dans la pluralité de nos projets et de ceux qui y participent, les oublies et erreurs peuvent intervenir. Multiplication des intervenants, modifications du client, mises à jour… les péripéties au sein d’un projet digital peuvent être nombreuses. La convention technique Josh corrige les dysfonctionnements et nous permet de suivre constamment une seule et même ligne directrice.

Gage de qualité, de performance, de professionnalisme, de rigueur… cette convention est le reflet de nos méthodes de travail et de notre organisation. En complément d’une gestion de projet minutieuse, elle permet également de coordonner tous les acteurs pour une meilleure harmonie de travail. Nous nous efforçons de suivre à la lettre certaines maximes afin que nos compétences portent vos projets.

checklist-2077019_1280

 

Josh Digital : l’efficacité au service de la qualité

Avec cette volonté de sans cesse améliorer nos process et notre façon de fonctionner, la convention technique met l’efficacité au service de la qualité. Seule la réussite des projets que vous nous conférez nous importe.

Nos équipes conjuguent leur talent et vous offrent leur savoir-faire pour concrétiser vos projets digitaux. Leur donner du sens, une existence. Les projets digitaux que nous avons réalisés avec succès en sont la preuve : chez Josh, vos projets deviennent les nôtres.

Envie de qualité pour vos projets digitaux ? Faites confiance à Josh Digital, l’agence qu’il vous faut.

Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_

[Focus projet] Welkeys Premium : un projet plein d’ambition

Depuis sa création, l’agence Josh Digital a développé de nombreux projets s’accompagnant d’enjeux techniques et de problématiques divers et variés. Et comme chacun de nos clients est unique, nous nous efforçons d’offrir des prestations sur-mesure et adaptées à leurs besoins. C’est dans cette optique que Josh Digital a réalisé pour Welkeys, en réponse aux nouveaux objectifs de l’entreprise, un projet ambitieux nommé Welkeys Premium. Le but ? Automatiser les process pour un gain de temps considérable.

 

Mais qui est Welkeys ?

 

Créé par Chloé Fournier, Welkeys est le leader de la gestion locative haut de gamme et personnalisée en Europe. Le concept qui se cache derrière ce nom mystérieux est assez simple : déployer une plateforme de mise en relation entre propriétaires et concierges qui prendront en charge la gestion d’un bien locatif de A à Z. Check-in, check-out, création d’annonce sur Airbnb, Booking, photos professionnelles, services de conciergerie haut de gamme… Bref, Welkeys offre un service avantageux et sans contraintes.

Afin d’assurer un service un peu plus proche de la perfection, Welkeys a donné naissance à une nouvelle formule premium où la gestion de bien serait assurée à 100 % par l’entreprise et ses équipes. Pour cela, il fallait un outil technique puissant et assez souple pour permettre à la société de gérer tous ses process en toute facilité. C’est ici que l’agence Josh est intervenue.

update18_welkeys-1

 

PIM et ERP : un duo gagnant

 

Après consultation des attentes de notre client, nos équipes ont apporté leur expertise afin de trouver le meilleur rapport entre qualité, stabilité, évolutivité et prix.

Très vite, une problématique s’est imposée : comment automatiser tous les process de notre client au sein d’un seul et même outil ? Entre la gestion des différents biens, l’attribution des missions de conciergerie en fonction des disponibilités et tarifs, la transmission des informations, la coordination des équipes, la facturation, etc., il fallait proposer une solution adéquate et à même de répondre à ces besoins.

L’évidence était donc là : un outil ERP couplé à une application PIM. L’ERP (Enterprise Resource Planning) que l’on pourrait traduire littéralement par “ Planification Ressource d’Entreprise “ est un outil permettant la gestion et le suivi au quotidien des informations et des services opérationnels d’une société. L’application PIM quant à elle (Product Information Management) centralise l’ensemble des informations d’un produit et fonctionne ainsi en relation avec l’ERP.

Ainsi, ces deux outils fonctionnent ensemble formant un tandem efficace et complémentaire. Le PIM est d’ailleurs considéré comme le prolongement de l’ERP. Ainsi, cet environnement devait proposer les fonctionnalités suivantes :

  • Annuaire des propriétaires (clients)
  • Annuaire des concierges (prestataires)
  • Liste des biens des propriétaires et configuration avancée (concierges attitrés, tarification, etc.)
  • Frise et liste des réservations et missions
  • Gestion des incidents
  • Facturation (propriétaire et concierge)
  • Centralisation des données pour les applications mobiles à destination des propriétaires et concierges
  • KPIS (statistiques)

Tout un programme !

annie-spratt-604126-unsplash-1

 

Un projet étape par étape

 

Pour arriver à un tel résultat, le PIM s’est construit au fur et à mesure, en fonction des échanges et retours du client. Comme sur chacun de nos projets, nous travaillons en collaboration étroite avec nos clients pour un accompagnement personnalisé et une progression au jour le jour. Méthode Agile et approche DevOps sont nos mantras. Cela évite les erreurs et les incompréhensions, l’interactivité constante permet d’être en phase avec les demandes du client.

Après une étude fonctionnelle et technique, il nous a donc fallu identifier les possibles contraintes et affiner les spécifications grâce à divers tests. Le projet fut réparti entre les différents membres de notre équipe afin d’alléger les charges de travail et optimiser le rendement. L’effet tunnel guettait !

Plusieurs mockups (prototype d’interface utilisateur) seront ensuite réalisés afin de définir l’emplacement des éléments graphiques et dessiner un semblant d’interface. UX et UI (article) émergèrent et au fil des feedback, le projet Welkeys Premium prenait forme.

Après validation graphique, la phase de développement commençait, toujours en multipliant les allers-retours avec les équipes Welkeys pour un projet au plus près de ses attentes. Le fonctionnement de cet environnement PIM-ERP devait suivre des étapes que le client pourrait exécuter quotidiennement et sans difficulté. Voici un exemple de routine de fonctionnement :

  1. Récupération automatique des nouvelles réservations
  2. Le PIM créé toutes les missions dédiées aux biens et notifie les concierges concernés par email et notification Push
  3. Récolte des réponses et disponibilités de chaque concierge
  4. Une fois la mission effectuée, les concierges peuvent remonter des incidents (média, commentaire) dans le PIM puis clore la mission
  5. A la fin de chaque mois, génération de factures (propriétaire et concierge) depuis le PIM

Bien évidemment, PIM et ERP permettent de réaliser de nombreuses autres fonctionnalités. Le but était de garantir un outil fiable pour un gain de temps et de ressources considérable.

Livraison, correction et production clôturaient ainsi un projet qui s’accompagnait de deux applications mobile. Une à destination des propriétaires leur permettant de gérer leurs réservations, d’organiser les taux d’occupation de leurs biens, de manager leur trésorerie ou encore de générer des factures ; une autre pour les concierges Welkeys afin de répondre aux demandes de missions et d’en connaître le contenu, de remonter des incidents ou encore de gérer l’ensemble de leurs prestations. Tout était en place !

 

logo-premium-dark
 

Vous aussi, confiez-nous votre projet.

L’exécution d’un projet digital est une aventure passionnante qui se doit d’être collégiale pour un succès garanti. Chez Josh Digital, chaque nouveau projet compte autant que le précédent. A travers nos expériences, nous avons constaté l’importance de cette relation client/agence fondée sur l’échange et la collaboration.

Le projet Welkeys premium en est la preuve. Il représente comment nous aimons travailler. Comment nous travaillons. Et si votre prochain projet était le vôtre ?

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_  nouveau-logo-google-plus-rond-petit

DevOps : une approche de travail basée sur la collaboration au service de l’efficacité

Au gré des mouvances de la société, les notions d’efficacité et de rapidité sont devenues primordiales pour toute entreprise. Les méthodes de travail ont ainsi évolué. L’approche DevOps est l’un de ces mouvements qui a le vent en poupe tant il a prouvé son efficacité. Basé sur l’amélioration de la communication entre les différentes équipes d’un projet en automatisant les processus, DevOps est aujourd’hui utilisé dans de nombreuses sociétés. Eclairage.

DevOps : qu’est ce que c’est ?

Né de la contraction des mots « Development » (développement) et « Operations » (exploitation), le terme DevOps aurait vu le jour en 2009 lorsqu’un consultant IT du nom de Patrick Debois l’introduit pour la première fois. L’approche DevOps repose sur un pilier essentiel à son bon fonctionnement : la collaboration.

En effet, toute sa force réside dans la dimension collaborative qu’elle requiert entre les équipes de développement et d’exploitation. Cette étroite collaboration vise une meilleure efficacité de travail pour atteindre la satisfaction du client. Quand les équipes étaient séparées et travaillaient chacune de leur côté, l’organisation DevOps mise elle sur l’échange et le travail à l’unisson. Tous les protagonistes, y compris le client, avancent ensemble en automatisant les processus.

On gagne ainsi en rapidité et à l’image de la méthode Agile, le partage des ressources et des informations est essentiel. Les déploiements se font en continu pour une progression du projet pas à pas. Les cloisons entre les services sont désormais abattues pour une meilleure communication. Les équipes ne forment ainsi plus qu’un facilitant les échanges pour la bonne santé du projet. 

rawpixel-678089-unsplash

La culture DevOps

DevOps est telle une philosophie que l’on se doit d’accepter pour mieux l’apprivoiser. D’ailleurs, on parle de culture DevOps comme elle est composée de préceptes qui la caractérisent. Et si cette culture devait être exprimée en un seul mot, elle serait “ collaboration ”.

La culture DevOps permet aux différentes équipes d’un projet ou d’une entreprise de travailler ensemble, animées d’un même état d’esprit, d’une même façon de fonctionner mais toujours dans l’intérêt supérieur du client. La culture DevOps repose sur différentes valeurs qu’elle se doit de respecter pour être efficace comme le partage (des informations, des process…), l’empathie (envers le client, rôle central de tout projet) ou encore la performance (pour un projet réussi). DevOps est un concept qui fonctionne en grande partie sur l’agilité et la démarche lean (méthode de management qui consiste à penser et agir en se concentrant sur l’essentiel afin d’éviter les pertes de temps).

DevOps est principalement centré sur les personnes et leur capacité à interagir entre elles. Sa mise en place au sein d’une entreprise doit donc être réalisée avec un accompagnement car elle incite à de nombreux changements surtout dans les méthodes de travail. Elle est une remise en question des processus et des codes souvent hérités de méthodes anciennes comme la méthode waterfall (en cascade). DevOps, pour fonctionner, a besoin de personnes prêtes au changement et ouvertes à de nouvelles méthodologies de travail. C’est une nouvelle culture, une nouvelle pensée à inculquer. Il sera alors élémentaire de former le personnel à ces nouvelles pratiques en termes d’automatisation, de fréquences de tests, de partages d’informations…

La culture DevOps peut parfois être difficile à ingérer. Mais sa recherche d’efficacité constante et de qualité met le client dans les meilleures dispositions. Équipes de développement et d’exploitation collaborent pour le bien du projet et peuvent parfois fusionner en une seule et même entité. Les équipes sécurité sont parfois intégrées au projet : on parle alors de DevSecOps. 

rawpixel-788601-unsplash

Les bonnes pratiques du DevOps

DevOps, c’est aussi un ensemble de bonnes pratiques à appliquer pour une efficacité optimale. En voici les plus importantes :

  • La collaboration : comme évoqué dans cet article, la collaboration découlant d’une meilleur communication entre les différents protagonistes d’un projet est déterminante pour le bon fonctionnement de l’approche DevOps. Et c’est ici que la culture DevOps prend tout son sens où le partage des informations aidé par l’automatisation et l’usage d’outils divers sera crucial.
  • L’intégration en continue : tout au long de la phase de développement, les développeurs devront au sein de l’environnement DevOps intégrer modifications et requêtes du client en continue. Cela permettra de corriger les bugs, d’améliorer la qualité, de réduire les temps de développement et surtout d’être en accord constant avec le client.
  • La livraison continue : cette pratique découle naturellement de l’intégration continue. En effet, là où les livraisons se font à date et selon un cahier des charges prédéfini dans les méthodes de travail traditionnelles, la livraison en continue permet d’avancer pas à pas dans le développement du projet. Les développeurs déploient les changements de code et les phases de tests sont réalisées dans la foulée, avant soumission au client. Un gain de temps évident qui évite de prendre la mauvaise direction.
  • Les microservices : l’idée est de diviser et d’organiser une application en plusieurs petits services. Ces petites applications sont des versions simplifiées du projet de l’application dans son ensemble. Gérés par une équipe pluridisciplinaire de A à Z, ces microservices évoluent de façon autonome et sont idéales pour fonctionner au sein d’une méthode agile.
  • Infrastructure As Code (IAC) : l’infrastructure en tant que code aussi appelée infrastructure programmée est utilisée dans un souci d’automatisation des processus IT via du code. Grâce à des systèmes standardisés, cette pratique élimine les configurations manuelles pour une infrastructure programmée et codée. l’IAC facilite ainsi les déploiements rapides et uniformisés.
  • La supervision : c’est un aspect important de l’organisation DevOps. La supervision requiert la collecte d’un maximum de données afin de gagner en agilité et de rapidement effectuer les modifications nécessaires. On étudie les métriques pour mesurer la performance de l’infrastructure afin de prévoir bugs et éventuelles corrections. 

devops-3155973_1920

Ces bonnes pratiques participent en grande partie à la réussite de l’approche DevOps. De plus en plus plébiscitée, c’est qu’elle offre un éventail d’avantages tant pour l’entreprise que pour le client. Réussir un projet digital grâce à une bonne gestion de projet n’est pas chose aisée. DevOps y aide grandement.

DevOps : quels avantages ?

Si elle fait aujourd’hui des émules, c’est parce que la démarche DevOps présente des avantages non négligeables en termes d’organisation de travail. Elle met l’humain au centre de son fonctionnement. Mais en plus d’améliorer et d’optimiser le travail en équipe, l’approche DevOps permet aussi :

  • Un gain de rapidité : que ce soit en matière de développement et/ou de livraison, DevOps permet de gagner en rapidité de façon considérable. Par cette organisation du travail en continu, l’entreprise automatise les déploiements évitant les pertes de temps inutiles et améliorant ainsi sa productivité.
  • Une meilleure collaboration : au risque de paraître redondant, nous n’insisterons jamais assez sur cet aspect fondamental de l’organisation DevOps. La collaboration est au cœur de DevOps prônant la communication et le travail collaboratif. Un avantage certain pour une efficacité de tous les instants.
  • Une expérience client améliorée : ne l’oublions pas, DevOps met aussi l’accent sur l’expérience client qui en sortira grandie grâce à ses bonnes pratiques. C’est une démarche qui implique le client par ce fonctionnement en continu, favorisant les échanges et la collaboration “ main dans la main “. Vos clients adoreront !
  • Une réduction des erreurs : Devops, par son côté collégial et sa méthodologie continuelle, permet d’éviter, ou au mieux de prévenir, erreurs et différents bugs. Les déploiements et tests se font en quasi simultané offrant une latitude considérable pour prévoir d’éventuels problèmes lors des phases de développement.
  • Une plus grande sécurité : avec DevOps, la sécurité dans les entreprises est améliorée car ses objectifs sont connus en amont et intégrés par les équipes dans le travail au quotidien. Et avec le DevSecOps, on inclut directement les services sécurité au sein du projet. 

annie-spratt-608001-unsplash

La transition vers le DevOps exige des changements tant culturels que psychologiques pour trouver son sens. La collaboration et la communication entre les différents services et le client sont les piliers de son organisation. Tout comme l’automatisation ainsi que le développement et la livraison en continu. DevOps n’est pas qu’une approche, c’est une véritable philosophie.


Chez Josh Digital, on travaille aussi selon les préceptes DevOps. N’hésitez pas à nous contacter pour vos futurs projets pour un accompagnement sur mesure. Contactez-nous.

 

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_  nouveau-logo-google-plus-rond-petit

 

 

AMP : l’avenir du mobile ?

Lancé en 2016 par Google, l’Accelerated Mobile Pages (abrégé AMP) est une révolution dans le  » mobile first « . Cette technologie open source a complètement modifié l’expérience utilisateur par un confort de lecture augmenté sur mobile. Appliqué par quelques sites web lors de son déploiement, l’AMP est aujourd’hui présent sur de nombreuses pages web. Au point de représenter l’avenir du mobile ? Voici quelques réponses.

 

AMP, qu’est-ce-que c’est ?

 

C’est en février 2016 que Google a lancé AMP. La technologie Accelerated Mobile Pages permet un affichage plus rapide et simplifié des pages web sur mobile. L’AMP accélère ainsi le chargement des pages dans une forme épurée et dirigée vers un confort de lecture adapté aux nouveaux formats comme le smartphone.

C’est face à un constat indéniable et persistant qu’est né AMP : le mobile a remplacé le desktop. C’est un fait, les utilisateurs effectuent bien plus de recherches sur le web via leur smartphone qu’avec leur ordinateur. En août 2017, Google avait ainsi déclaré que la France venait d’atteindre son  » mobile moment « , période où les recherches sur téléphone portable avaient alors dépassé celles effectuées sur ordinateur.

AMP est ainsi exclusivement dédié au mobile permettant un affichage quasi instantané des pages web l’utilisant. Google est en train d’imposer peu à peu ce format et cela fonctionne : des millions de domaines utilisent dorénavant l’AMP.  

texting-1490691_1920

 

AMP : comment ça marche ?

 

Reconnaître un contenu AMP, c’est assez simple. Lors d’une recherche sur Google, un petit logo en forme d’éclair apparaît sur l’image principale correspondant à l’actualité concernée. Ce logo symbolise ainsi l’instantanéité et la rapidité d’affichage du contenu. Faites l’essai, une recherche Google sur une actualité récente et vous verrez apparaître le symbole AMP.

Concrètement, l’AMP s’organise en trois parties : l’AMP HTML pour assurer la fiabilité et la performance du HTML, l’AMP JS pour un rendu rapide et un système de cache afin de permettre l’affichage de ces pages. Par la réduction du Javascript et la mise en place de pages HTML plus légères, le temps de chargement des pages web utilisant AMP est considérablement réduit. Selon Google, avec la technologie AMP on gagnerait entre 15 et 85 % de vitesse d’affichage.

Cependant, il est important de noter que l’AMP accélère les performances d’affichage d’une page web en réduisant sa structure et son contenu. C’est en quelque sorte une version allégée d’une page internet car il est conçu pour une lecture mobile.

La création de page AMP n’est pas si compliquée en soit même s’il faut connaître les rudiments du code et les spécificités techniques liées au mobile et au digital. Google a d’ailleurs mis à disposition plusieurs outils comme AMP Validator ou encore Test AMP. Et vous pourrez toujours compter sur une communauté de développeurs aguerris pour vous venir en aide.

smartphone-1894723_1920-2

Pourquoi l’utiliser ?

 

Selon une étude réalisée par Omnicom Media Group, 90% des français se connectent au moins une fois par jour à leur smartphone. Un chiffre qui démontre bien la place du mobile dans notre quotidien d’où l’importance de choisir la bonne solution mobile pour son entreprise. Le smartphone est devenu un objet de tous les jours qui nous accompagne constamment. Que ce soit dans les transports en commun ou dans la salle d’attente de notre médecin, nous l’utilisons fréquemment. Et c’est pour cela que le format AMP s’adapte parfaitement à ces nouvelles habitudes.

En effet, son format est adapté aux standards de la lecture mobile. Cette technologie n’est pas seulement adaptée au mobile, elle a été imaginée pour lui. L’expérience utilisateur est au centre de l’AMP puisque tout est mis en place pour accroître son confort de lecture en termes d’affichage mais surtout en termes de rapidité. Dans une société où tout va toujours plus vite, les utilisateurs d’aujourd’hui ne veulent plus attendre. Selon Google, 40% des mobinautes quitteraient une page web avec un temps de chargement supérieur à 3 secondes. L’affichage quasi instantané proposé par AMP serait donc salvateur. 

email-2056028_1920-1

En matière de visibilité, AMP est une aubaine. Cette méthode étant implantée par Google lui-même, le moteur de recherche privilégiera leur affichage lors d’une recherche internet. La firme américaine est un mastodonte du web et être dans ses petits papiers impactera probablement le référencement. Une autre étude de la marque aurait montré qu’avec AMP, 80% des pages web ont constaté une augmentation de leur taux de visibilité (pour 90% de taux de clics en plus).

Et même si Google assure le contraire, AMP améliorerait donc le SEO des pages web l’utilisant. La mise en avant des formats AMP, avec ce logo éclair et la position en haut de la page de recherche, est déjà significatif. Qui plus est, il est désormais acquis que Google aime beaucoup le  » mobile first «  en privilégiant le contenu web mobile au détriment du desktop. L’algorithme Google a choisi son camp. De nombreux contributeurs de renom ont participé à l’émancipation d’AMP et ont opté pour cette technologie. A vous de suivre la marche.

Envie de passer au format AMP ? Nos équipes sont à votre écoute et vous offriront le meilleur du digital pour vos projets. Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_  nouveau-logo-google-plus-rond-petit