L’Open Source : liberté, égalité, fraternité

Internet est un monde en perpétuel mouvement qui ne cesse de s’ouvrir à une infinité de possibilités. Le partage des ressources est aujourd’hui devenu l’un des piliers fondateurs du web et des nouvelles technologies. Les logiciels Open Source en font partie. Libres d’accès, ils ont redéfini les codes informatiques et modifié la façon de travailler des développeurs. Mais qu’est-ce qu’un programme Open Source ? En quoi consiste-t-il exactement ? Quels sont les avantages et inconvénients de ces logiciels ? Voyage au pays de l’Open Source.

 

L’Open Source 

 

Les logiciels Open Source (OSS ou Open Source Software en anglais) sont des programmes informatiques dotés d’un code source public et surtout libre d’accès. Ainsi, n’importe quel développeur peut l’utiliser librement. Ces logiciels sont distribués sous des licences permettant de les modifier, les manipuler et de les adapter à des besoins précis, tout en respectant bien évidemment certaines règles établies. l’OSI (Open Source Initiative) a même fixé 10 principes que chaque logiciel doit impérativement respecter.

 

La force d’un logiciel Open Source est qu’il permet à chacun de l’utiliser et de le diffuser (souvent gratuitement) à l’ensemble de la communauté. D’ailleurs, le concept de partage est étroitement lié au monde de l’Open Source. À l’inverse du logiciel libre, il repose essentiellement sur le développement collaboratif.

Les logiciels Open Source se retrouvent sous de nombreuses formes : éditeurs de textes, programmes de traitement d’images et de vidéos, navigateurs web, systèmes d’exploitation, lecteurs multimédia… ils sont aujourd’hui omniprésents et de plus en plus répandus.

computer-1209641_1280

 

L’importance des licences

 

Si les logiciels Open Source sont légion, il ne faut pas pour autant les confondre avec les logiciels libres. Bien que proches, ils sont cependant quelque peu différents. La liberté de modification et d’utilisation du code source chez le logiciel libre est fondamentale, comme une norme imposée. Ce qui n’est pas une obligation pour les logiciels Open Source. Certains, en fonction de leur licence, ont quelques restrictions.

Les licences, nombreuses, jouent un rôle primordial dans les fonctionnalités des programmes Open Source. Elles sont souvent choisies en fonction des besoins et objectifs des développeurs :

  • Licence publique générale (GNU) : cette licence fixe les conditions légales de distribution d’un logiciel libre. La GPL a notamment introduit la notion de copyleft qui, à l’image du copyright, définit et encadre les droits des utilisateurs en leur octroyant la liberté d’utiliser et de modifier le code source.
  • Licence BSD : Cette licence libre et très répandue est notamment sollicitée pour la réutilisation d’un logiciel sans restriction. Sa dernière version, moins contraignante, a supprimé la clause de copyright.
  • Licence MIT : Cette licence Open Source est l’une des plus populaires. Permissive, elle implique très peu de limitations sur la réutilisation du code et confère un droit de manipulation quasi illimitée. Seule obligation : indiquer la notice de licence et le copyright.
  • Licence Apache : C’est une licence Open Source qui n’est pas copyleft. Elle autorise cependant la modification et la distribution du code sous toute forme mais maintient la mention du copyright lors de toute modification.
  • Mozilla Public License (MPL) : Introduite par la fondation Mozilla, c’est une licence Open Source facile à respecter. Son utilisation du copyleft se situe entre la rigidité de la GPL et le laxisme de la BSD.

Avec ces nombreuses licences, l’Open Source peut ainsi se développer dans un environnement sain et évolutif. Elles permettent une constante amélioration des logiciels grâce notamment à la collaboration d’une communauté de développeurs très active. La grande majorité des projets Open Source fonctionnent sur le développement collaboratif.

En effet, les développeurs du monde entier peuvent s’entraider et participer à la création, l’amélioration et l’évolution d’un programme. Des outils existent afin de favoriser les échanges où chacun peut soumettre ses recommandations et apporter sa pierre à l’édifice. L’incontournable plateforme GitHub en est la preuve, étant l’une des plus plébiscitées au monde. Ce service en ligne qui permet d’héberger code source et dépôts (repository) met parfaitement en exergue l’aspect social du développement mais aussi de l’Open Source.

 

github-logo

 

Open Source, open world

 

Il existe une multitude de projets utilisant l’Open Source. Linux par exemple en est l’un des plus emblématiques. Les frameworks attestent eux aussi de la force de l’Open Source. WordPress, Joomla ou encore Drupal reposent sur cette technologie : c’est qu’elle présente de nombreux avantages tant pour les développeurs que pour les entreprises.

  • Le coût : s’il n’est pas toujours totalement gratuit, le logiciel Open Source n’en est pas moins économique. Il entraîne des coûts assez bas, surtout en comparaison avec d’autres logiciels propriétaires bien plus restrictifs.
  • La flexibilité : les solutions Open Source ne sont pas rigides et sont au contraire modulables. Leur flexibilité permet d’accompagner l’évolution des besoins et de pouvoir réaliser des modifications à tout moment. Leur faculté à s’intégrer à d’autres solutions technologiques est un plus indéniable.
  • L’évolutivité : l’Open Source est en évolution constante. Cela est essentiellement due à sa souplesse mais aussi grâce à une communauté de développeurs qui l’anime. La possibilité d’accéder au code source de façon illimitée offre une grande capacité d’adaptation.
  • La pérennité : modifiable à souhait, l’Open Source reste toujours performant et dans l’air du temps. Cette solution pérenne représente ainsi un investissement de qualité pour les entreprises.
  • Le contrôle : l’Open Source permet de garder la main sur les développements qui seront entrepris sur la plateforme. Cela rend possible une maîtrise constante du code et de ses futures évolutions. Son statut public permet aussi d’anticiper n’importe quelle faille grâce aux nombreux développeurs. Qui plus est, dès qu’un développeur modifie le code source, il doit être approuvé par un ou plusieurs autres développeurs avant son déploiement.

Comme on peut le constater, les logiciels Open Source offrent de nombreux avantages, mais certains inconvénients existent. Les évolutions d’un logiciel se heurtent parfois à des réalités temporelles. La communauté de développeurs qui participe activement à leur développement sont bénévoles et comme il n’existe pas d’assistance officielle, la résolution d’un bug ou l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité peut tarder.

Aussi, tous les logiciels Open Source ne présentent pas la même qualité de programmation. Qui plus est, si l’argument de la gratuité est souvent mis en avant, il n’est qu’en parti viable. En effet, l’Open Source peut engendrer différents coûts, notamment si cette technologie veut être utilisée à des fins professionnels.

photo-1519241047957-be31d7379a5d

Les logiciels Open Source sont vecteurs d’innovation et de croissance. Leur facilité d’accès et la liberté qu’ils concèdent en font un outil informatique de premier choix. Si peu de défauts pour tant de qualités. L’Open Source ouvre des perspectives, celui d’un open world.

Besoin d’un projet open source ? Nous avons la solution qu’il vous faut !

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_

PHP : le langage incontournable de vos sites web

Difficile aujourd’hui d’imaginer notre quotidien sans internet et ses nombreux sites web que nous consultons chaque jour. Et si vous pouvez retrouver les dernières actualités de vos sites préférés ou réaliser des achats en ligne, c’est grâce aux technologies qui se cachent derrière. Le langage PHP en fait partie. En 2018, ce langage devenu incontournable était à l’origine de près de 78,9 % des sites présents sur la toile (source : W3Techs). Mais qu’est-ce que PHP exactement ? Pourquoi l’utiliser et pourquoi est-il si célèbre ? Josh Digital vous éclaire.

 

Vous avez dit PHP ?

 

PHP ou  » PHP: Hypertext Preprocessor  » est un langage de programmation open source utilisé notamment pour la création de pages web dynamiques en passant par un serveur HTTP. En bref, il permet la création de sites web dont le contenu des pages peuvent changer de manière autonome et sont donc dynamiques.

La force principale de PHP réside dans le fait qu’il peut s’exécuter côté serveur (l’endroit où est hébergé le site) et ne requiert donc aucun plugin ou logiciel particulier à installer sur l’ordinateur du visiteur. Sa facilité d’accès, à condition d’avoir des bases en développement, a fait sa notoriété. Car PHP est un langage interprété et n’a pas besoin de compiler ou de déployer le code avant de pouvoir l’exécuter. 

Combiné à d’autres technologies et langages tels que le HTML, le CSS, le Javascript et n’importe quel moteur de base de données (Oracle, MySQL, etc.), PHP constitue un socle parfait pour la conception de votre site web. Il est polyvalent grâce à son extrême flexibilité et la liberté qu’il propose. C’est parfois un inconvénient puisqu’il n’est pas compilé ne garantit pas de cadre assez stricte aux développeurs web en laissant passer plus d’erreurs. Mais sa popularité n’est plus à faire et des sites comme Facebook ou Wikipédia l’exploitent. Preuve, s’il en fallait, de sa fiabilité et ses performances. 

markus-spiske-skf7hxarcoc-unsplash

 

Comment ça fonctionne ?

 

Comme nous l’écrivions plus haut, PHP est le langage de prédilection pour la mise en place de sites dynamiques. Associé à un serveur HTTP, il fonctionnera plus généralement dans le cadre d’une architecture binaire client/serveur. Le client envoie des requêtes et le serveur y répond.

Le processus de fonctionnement est assez simple. Lorsque vous souhaitez accéder au contenu d’une page web, le navigateur (le client) envoie une requête au serveur concerné. Cette requête va être interprétée par le serveur HTTP afin de déterminer si cette dernière est un script PHP. Si tel est le cas, le code final de la page sera généré (bien souvent composé d’HTML, d’XHTML…) et le contenu sera renvoyé au serveur qui le transmettra à son tour au client et donc, au navigateur web. Et voilà, votre page web s’affiche !

Bien évidemment, ces étapes se réalisent en millièmes de secondes. PHP est, pour les développeurs, un langage ultra accessible et il existe même des applications pour aider à son déploiement comme les frameworks. Ces “ cadres de travail “ (en français) facilitent la création d’un site internet grâce à des outils permettant de poser ses fondations et de dessiner son architecture. Symfony, Laravel, Zend ou encore CodeIgniter sont ces frameworks qui permettront d’améliorer les process tout en simplifiant les étapes de développement en PHP.

web-development-4202909_1280

 

Pourquoi choisir PHP ?

 

Si PHP est un langage puissant avec de nombreuses fonctionnalités, il n’en est pas moins un langage facile à apprendre et surtout à déployer quand on est développeur. Employé par de nombreux sites, PHP se démarque aussi par sa rapidité et son efficacité. C’est un langage spécialement conçu pour le web et qui se marie habilement à d’autres technologies comme le XML, les API, les services distants ou encore d’autres navigateurs.

PHP reprend en grande partie le langage de programmation  » C «  (tout  C++, C#, Java ou Javascript) qui est un langage simpliste mais élémentaire pour tout développeur web. Mais à l’inverse de ce dernier, PHP ne contient pas les traditionnels contraintes qui peuvent parfois rendre plus difficile la tâche des développeurs.

PHP, c’est aussi une communauté nombreuse et active qui s’entraide et fait évoluer ce langage. Ces développeurs mettent ainsi à disposition des milliers de librairies PHP et pléthore de documentations et tutoriels. C’est un langage collaboratif, appartenant à tous. Son statut d’open source y est pour beaucoup : il appelle à la contribution, ce qui lui permet de sans cesse se renouveler. 

C’est d’ailleurs l’un de ses grands avantages, PHP est un langage flexible et évolutif. Régulièrement, des nouveautés paraissent, s’adaptant aux mouvances du web et répondant aux attentes des développeurs. Et ce langage nourrit constamment de nouvelles ambitions comme celui de devenir un langage fortement typé, plus strict et avec des fonctionnalités plus avancées. P++ pourrait bientôt devenir un dérivé de PHP grâce aux contributions de la communauté.

PHP est le langage rêvé pour tout webmaster car il offre une multitude de fonctions. Applications e-commerce, génération de PDF, création d’images, programmation COM, cryptologie, génération d’email… les possibilités sont variées et considérables. Et c’est bien pour cela part qu’il est bien plus facile de trouver des développeurs en PHP car l’infrastructure côté serveur est plus accessible, plus simple et souvent bien moins chère. Entièrement fonctionnel, le langage PHP séduit : même le très populaire système de gestion de contenu WordPress exploite ce langage. 
pexels-photo-1150026

Josh expert en langage PHP

 

Chez Josh Digital, le langage PHP est à la base de la majorité des sites web de nos clients. Nous pensons que ce langage est idéal pour construire tous types de sites web. PHP permet de créer un site internet qui vous ressemble, adapté à vos besoins et à votre domaine d’expertise. C’est une technologie que nous maîtrisons.

Si le langage PHP est aussi réputé, ce n’est pas pour rien. Et si on créait votre site web en PHP ?

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_

 

PHP 7.2 et 7.3 : des nouveautés bienvenues

Avec Java ou Python, le langage de programmation PHP est l’un des plus populaires et surtout les plus utilisés. Facile d’accès, il offre des avantages indéniables par ses performances et sa stabilité. Sans cesse mis à jour, sa nouvelle version 7.3 est sortie il y a peu. En voici les nouveautés.

 

PHP c’est quoi ?

 

PHP ou « PHP: Hypertext Preprocessor » est un langage de programmation libre utilisé pour la création de pages web dynamiques par l’usage d’un serveur HTTP. En clair, ce langage permet la mise en place de sites internet dont le contenu peut changer de manière autonome.

PHP a cette particularité de s’exécuter côté serveur (l’endroit où est hébergé le site) et ne requiert donc aucun plugin ou logiciel particulier d’où sa facilité d’accès. Ce langage est préconisé pour la création de sites web dynamiques et interactifs qui en plus d’être gratuit possède une communauté de développeurs très active.

Le PHP peut aisément fonctionner avec une page contenant du langage HTML, XHTML, CSS ou JavaScript. Et si de grands site web comme Facebook ou Wikipédia l’utilisent, c’est bien qu’il est un langage réputé pour sa fiabilité. 

cloud-1835333_1920

 

Les nouveautés des versions 7.2 et 7.3

 

PHP 7.2 : des améliorations conséquentes

En novembre 2017 sortait la deuxième mise à jour de PHP, la version 7.2. Avec elle des corrections, une plus grande sécurité et de nouvelles fonctions de gestion de code. Cette update avait pour objectif d’accroître les performances du langage. Et c’est du côté sécurité que cette nouvelle version PHP mettait l’accent avec l’algorithme Argon2 résistant aux attaques les plus puissantes en matière de piratage de mots de passe notamment.

PHP intègre aussi la bibliothèque de cryptographie Libsodium utilisée pour le chiffrement authentifié, un pas de plus vers une totale sécurité. Les protocoles de cryptage SSL/TLS, permettant la sécurité des données échangées, ont aussi été renforcés. La bibliothèque de chiffrement Mcrypt est quant à elle évincée, la communauté de développeurs a estimé qu’elle était un frein au développement du langage.

Niveau programmation, les améliorations sont aussi là avec le moteur open source Zend Engine mettant un terme aux problèmes de hachage et de clés, véritable tare de la version précédente. On notera aussi l’apparition avec le correctif Type Hints (typages explicites d’objets en français). Cette fonctionnalité permettra désormais d’avoir un objet comme paramètre et d’annoncer qu’une fonction soit supposée retourner un objet.

PHP 7.3 : des détails qui font la différence

C’est en décembre 2018 que la nouvelle version PHP 7.3 voit le jour. Avec quelques améliorations que l’on pourrait qualifier de mineures (mais utiles), cette mouture perfectionne encore un peu plus ce langage de programmation.

En effet, ces quelques ajustements sont salutaires et augmentent le confort de programmation. Les syntaxes Heredoc et Nowdoc sont maintenant plus flexibles permettant de déclarer des chaînes de caractères en PHP de façon bien plus intuitive et efficace.

PHP 7.3 autorise enfin les virgules de fin dans l’appel de fonction. Les erreurs générées avec la version précédente ne sont donc plus qu’un mauvais souvenir. Egalement, la fonction is_countable() fait son arrivée offrant la possibilité de vérifier que la valeur est énumérable avant comptage.

Aussi, deux nouvelles fonctions s’ajoutent à ces nouveautés afin de récupérer la première ou la dernière clé d’un tableau : les fonction array_key_first() et array_key_last(). On remarquera enfin la dépréciation et la suppression des constantes insensibles à la casse. 

code-944504_1920

 

Pensez à faire la mise à jour

 

PHP étant un langage constamment en mouvement et utilisé par de nouvelles technologies comme les Progressive Web Apps, il est d’une importance capitale de mettre à jour votre version pour continuer à profiter des services que ce langage offre. Depuis janvier, les sites internet tournant en version ultérieure comme la 5.6 seront obsolètes et les mises à jour de sécurité gratuites ne seront plus fournies.

Si cependant, vous souhaitez réaliser manuellement cette migration, rendez vous sur le site de PHP.

mail-php-obsolete

 

Pour connaître votre version PHP et toutes les informations la concernant, il suffit de suivre ces étapes (valables sur Windows et Mac) :

  • Avec un éditeur de texte (Bloc-notes ou TextEdit), créez un fichier texte avec la ligne suivante : <?php phpinfo(); ?>
  • Enregistrer le fichier avec une extension PHP (très important) en le nommant comme bon vous semble, info.php. par exemple
  • Via votre client FTP ou en passant par l’administration de votre serveur, envoyez votre fichier texte à la racine du serveur
  • Ouvrez ce fichier grâce à votre navigateur en tapant son adresse dans la barre de ce dernier. L’adresse devrait ressembler à ceci : www.monsite.com/info.php en indiquant bien évidemment le nom de votre site internet

Et si vous êtes à la recherche d’un prestataire de qualité pour créer votre site internet dynamique en PHP et sur mesure, l’agence Josh Digital sera là pour vous.

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_  nouveau-logo-google-plus-rond-petit