L’Open Source : liberté, égalité, fraternité

Internet est un monde en perpétuel mouvement qui ne cesse de s’ouvrir à une infinité de possibilités. Le partage des ressources est aujourd’hui devenu l’un des piliers fondateurs du web et des nouvelles technologies. Les logiciels Open Source en font partie. Libres d’accès, ils ont redéfini les codes informatiques et modifié la façon de travailler des développeurs. Mais qu’est-ce qu’un programme Open Source ? En quoi consiste-t-il exactement ? Quels sont les avantages et inconvénients de ces logiciels ? Voyage au pays de l’Open Source.

 

L’Open Source 

 

Les logiciels Open Source (OSS ou Open Source Software en anglais) sont des programmes informatiques dotés d’un code source public et surtout libre d’accès. Ainsi, n’importe quel développeur peut l’utiliser librement. Ces logiciels sont distribués sous des licences permettant de les modifier, les manipuler et de les adapter à des besoins précis, tout en respectant bien évidemment certaines règles établies. l’OSI (Open Source Initiative) a même fixé 10 principes que chaque logiciel doit impérativement respecter.

 

La force d’un logiciel Open Source est qu’il permet à chacun de l’utiliser et de le diffuser (souvent gratuitement) à l’ensemble de la communauté. D’ailleurs, le concept de partage est étroitement lié au monde de l’Open Source. À l’inverse du logiciel libre, il repose essentiellement sur le développement collaboratif.

Les logiciels Open Source se retrouvent sous de nombreuses formes : éditeurs de textes, programmes de traitement d’images et de vidéos, navigateurs web, systèmes d’exploitation, lecteurs multimédia… ils sont aujourd’hui omniprésents et de plus en plus répandus.

computer-1209641_1280

 

L’importance des licences

 

Si les logiciels Open Source sont légion, il ne faut pas pour autant les confondre avec les logiciels libres. Bien que proches, ils sont cependant quelque peu différents. La liberté de modification et d’utilisation du code source chez le logiciel libre est fondamentale, comme une norme imposée. Ce qui n’est pas une obligation pour les logiciels Open Source. Certains, en fonction de leur licence, ont quelques restrictions.

Les licences, nombreuses, jouent un rôle primordial dans les fonctionnalités des programmes Open Source. Elles sont souvent choisies en fonction des besoins et objectifs des développeurs :

  • Licence publique générale (GNU) : cette licence fixe les conditions légales de distribution d’un logiciel libre. La GPL a notamment introduit la notion de copyleft qui, à l’image du copyright, définit et encadre les droits des utilisateurs en leur octroyant la liberté d’utiliser et de modifier le code source.
  • Licence BSD : Cette licence libre et très répandue est notamment sollicitée pour la réutilisation d’un logiciel sans restriction. Sa dernière version, moins contraignante, a supprimé la clause de copyright.
  • Licence MIT : Cette licence Open Source est l’une des plus populaires. Permissive, elle implique très peu de limitations sur la réutilisation du code et confère un droit de manipulation quasi illimitée. Seule obligation : indiquer la notice de licence et le copyright.
  • Licence Apache : C’est une licence Open Source qui n’est pas copyleft. Elle autorise cependant la modification et la distribution du code sous toute forme mais maintient la mention du copyright lors de toute modification.
  • Mozilla Public License (MPL) : Introduite par la fondation Mozilla, c’est une licence Open Source facile à respecter. Son utilisation du copyleft se situe entre la rigidité de la GPL et le laxisme de la BSD.

Avec ces nombreuses licences, l’Open Source peut ainsi se développer dans un environnement sain et évolutif. Elles permettent une constante amélioration des logiciels grâce notamment à la collaboration d’une communauté de développeurs très active. La grande majorité des projets Open Source fonctionnent sur le développement collaboratif.

En effet, les développeurs du monde entier peuvent s’entraider et participer à la création, l’amélioration et l’évolution d’un programme. Des outils existent afin de favoriser les échanges où chacun peut soumettre ses recommandations et apporter sa pierre à l’édifice. L’incontournable plateforme GitHub en est la preuve, étant l’une des plus plébiscitées au monde. Ce service en ligne qui permet d’héberger code source et dépôts (repository) met parfaitement en exergue l’aspect social du développement mais aussi de l’Open Source.

 

github-logo

 

Open Source, open world

 

Il existe une multitude de projets utilisant l’Open Source. Linux par exemple en est l’un des plus emblématiques. Les frameworks attestent eux aussi de la force de l’Open Source. WordPress, Joomla ou encore Drupal reposent sur cette technologie : c’est qu’elle présente de nombreux avantages tant pour les développeurs que pour les entreprises.

  • Le coût : s’il n’est pas toujours totalement gratuit, le logiciel Open Source n’en est pas moins économique. Il entraîne des coûts assez bas, surtout en comparaison avec d’autres logiciels propriétaires bien plus restrictifs.
  • La flexibilité : les solutions Open Source ne sont pas rigides et sont au contraire modulables. Leur flexibilité permet d’accompagner l’évolution des besoins et de pouvoir réaliser des modifications à tout moment. Leur faculté à s’intégrer à d’autres solutions technologiques est un plus indéniable.
  • L’évolutivité : l’Open Source est en évolution constante. Cela est essentiellement due à sa souplesse mais aussi grâce à une communauté de développeurs qui l’anime. La possibilité d’accéder au code source de façon illimitée offre une grande capacité d’adaptation.
  • La pérennité : modifiable à souhait, l’Open Source reste toujours performant et dans l’air du temps. Cette solution pérenne représente ainsi un investissement de qualité pour les entreprises.
  • Le contrôle : l’Open Source permet de garder la main sur les développements qui seront entrepris sur la plateforme. Cela rend possible une maîtrise constante du code et de ses futures évolutions. Son statut public permet aussi d’anticiper n’importe quelle faille grâce aux nombreux développeurs. Qui plus est, dès qu’un développeur modifie le code source, il doit être approuvé par un ou plusieurs autres développeurs avant son déploiement.

Comme on peut le constater, les logiciels Open Source offrent de nombreux avantages, mais certains inconvénients existent. Les évolutions d’un logiciel se heurtent parfois à des réalités temporelles. La communauté de développeurs qui participe activement à leur développement sont bénévoles et comme il n’existe pas d’assistance officielle, la résolution d’un bug ou l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité peut tarder.

Aussi, tous les logiciels Open Source ne présentent pas la même qualité de programmation. Qui plus est, si l’argument de la gratuité est souvent mis en avant, il n’est qu’en parti viable. En effet, l’Open Source peut engendrer différents coûts, notamment si cette technologie veut être utilisée à des fins professionnels.

photo-1519241047957-be31d7379a5d

Les logiciels Open Source sont vecteurs d’innovation et de croissance. Leur facilité d’accès et la liberté qu’ils concèdent en font un outil informatique de premier choix. Si peu de défauts pour tant de qualités. L’Open Source ouvre des perspectives, celui d’un open world.

Besoin d’un projet open source ? Nous avons la solution qu’il vous faut !

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_

Symfony : la référence du framework PHP

Aujourd’hui, il existe plusieurs alternatives pour construire un site web. Les solutions se sont multipliées, diversifiées et modernisées au fil des années et des avancées de la technologie. Cependant, deux outils reviennent inlassablement : le CMS et le framework. Alors que nous avons déjà abordé le thème du CMS, nous allons dans cet article nous focaliser sur la solution framework et plus précisément Symfony, l’une des références en la matière. Qu’est ce que Symfony ? Pourquoi le choisir ? Quelles sont ses avantages ? Focus.

 

Qu’est-ce qu’un framework ?

 

Un framework (ou cadre de travail en français) est un ensemble cohérent de composants utilisés dans la création d’un site web. Souvent défini comme la boîte à outils du développeur, le framework facilite la mise en place d’un site internet en posant ses fondations et en dessinant son architecture. Il réduit considérablement les temps de développement et apporte de manière efficace des réponses aux problématique rencontrées par les développeurs.

L’objectif d’un framework est donc d’améliorer les process et la productivité tout en simplifiant les étapes de développement. Aussi, cette structure logicielle engendre une meilleure organisation du code. Le framework impose un cadre, un environnement sain mais requiert cependant quelques connaissances en développement : une solution efficace mais pas à portée de tous les doigts. 

 

code-1076536_1280

 

Symfony, qui es-tu ?

 

Créé par la société française SensioLabs, Symfony est l’un des frameworks PHP open source les plus utilisés au monde dont la première version vit le jour en 2005. Très populaire, il profite d’une communauté de développeurs active qui contribue chaque jour à son amélioration. Des milliers d’applications et de sites web le sollicitent comme Laravel, Prestashop ou encore Drupal.

Utilisant PHP, le langage de programmation qui dynamise les pages d’un site internet, Symfony offre un large panel de fonctionnalités. Surtout, sa qualité de logiciel ouvert s’accompagne d’évolutions constantes et variées. Facile d’utilisation, la lisibilité de son code aide grandement dans les phases de développement.

Symfony utilise des bundles (appelés aussi répertoires ou briques) afin d’ajouter, modifier, retirer des fonctionnalités de tout projet. Ces bundles existent sous différentes formes et en nombre considérable.

Ainsi, à l’inverses de certains CMS, un framework comme Symfony reste flexible tout en imposant un cadre de travail rigoureux. Que ce soit pour des applications robustes ou pour des sites internet d’entreprise, ce framework laisse un contrôle total aux développeurs.

Symfony fut développé pour les propres besoins de l’agence qui l’a réalisé. Il est dorénavant utilisé par des milliers d’utilisateurs. 

symfony2-svg

 

Pourquoi utiliser Symfony pour votre projet web ?

 

Si Symfony est aujourd’hui si populaire, c’est qu’il a prouvé son efficacité. Solution fiable, il présente de nombreux avantages :

  • Simplicité : Symfony se démarque par sa facilité d’utilisation. Utilisateur débutant ou avancé, la documentation et les forums disponibles aident à sa compréhension. Bien entendu, il faut avoir quelques connaissances avant de se lancer dans l’aventure Symfony mais sa prise en main est assez intuitive.
  • Stabilité : depuis sa première version en 2005, Symfony a conservé un environnement stable et moderne. Le framework s’est sans cesse améliorer tout en déployant les dernières évolutions du code.
  • Performance : robuste, Symfony impressionne par sa puissance. De nombreux outils sont implantés pour de meilleures performances. Génération de code, cadre de tests, panneau de débogage, interface de commande en ligne, administration back-end simplifié… un logiciel fiable et efficace.
  • Productivité : Symfony permet des gains de temps considérables en termes de développement. Les capacités d’adaptation de ce framework et la façon dont il est organisé en différents composants aident au travail des développeurs. Moins de temps perdu pour plus de productivité !
  • Flexibilité : framework open source, Symfony n’impose aucune contrainte aux développeurs. Sa flexibilité rend possible les améliorations et les fonctionnalités évolutives. Il est totalement configurable.
  • Communauté : Symfony peut se targuer d’être entouré d’une communauté très active. Des développeurs échangent, conseillent, transmettent sur les forums et différents réseaux sociaux. Ces contributeurs perfectionnent sans cesse le framework.
  • Compatibilité : le framework Symfony est réputé pour sa compatible avec de nombreux CMS. Drupal, Prestashop ou encore EzPublish l’utilisent. Son code peut être réutilisé et partagé. 

 

computer-1245714_1280

 

Josh construit vos sites web avec Symfony

 

Symfony s’est imposé comme une référence en développement PHP. Framework fiable, solide et flexible, il a su séduire par les multiples fonctionnalités et possibilités proposées. Il permet de construire des applications qui répondent précisément aux besoins exprimés pour un résultat efficace et un gain de temps crucial.

Symfony peut être la solution adéquate pour votre projet web, Josh Digital peut-être l’agence qu’il vous faut pour le réaliser. Nos équipes maîtrisent parfaitement cette solution technique, nous avons déjà réalisé de nombreux projets sollicitant cette technologie avec succès . Et si vous nous confiez le vôtre ?

Rejoignez l’aventure Josh : Contactez-nous.

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_

DevOps : une approche de travail basée sur la collaboration au service de l’efficacité

Au gré des mouvances de la société, les notions d’efficacité et de rapidité sont devenues primordiales pour toute entreprise. Les méthodes de travail ont ainsi évolué. L’approche DevOps est l’un de ces mouvements qui a le vent en poupe tant il a prouvé son efficacité. Basé sur l’amélioration de la communication entre les différentes équipes d’un projet en automatisant les processus, DevOps est aujourd’hui utilisé dans de nombreuses sociétés. Eclairage.

DevOps : qu’est ce que c’est ?

Né de la contraction des mots « Development » (développement) et « Operations » (exploitation), le terme DevOps aurait vu le jour en 2009 lorsqu’un consultant IT du nom de Patrick Debois l’introduit pour la première fois. L’approche DevOps repose sur un pilier essentiel à son bon fonctionnement : la collaboration.

En effet, toute sa force réside dans la dimension collaborative qu’elle requiert entre les équipes de développement et d’exploitation. Cette étroite collaboration vise une meilleure efficacité de travail pour atteindre la satisfaction du client. Quand les équipes étaient séparées et travaillaient chacune de leur côté, l’organisation DevOps mise elle sur l’échange et le travail à l’unisson. Tous les protagonistes, y compris le client, avancent ensemble en automatisant les processus.

On gagne ainsi en rapidité et à l’image de la méthode Agile, le partage des ressources et des informations est essentiel. Les déploiements se font en continu pour une progression du projet pas à pas. Les cloisons entre les services sont désormais abattues pour une meilleure communication. Les équipes ne forment ainsi plus qu’un facilitant les échanges pour la bonne santé du projet. 

rawpixel-678089-unsplash

La culture DevOps

DevOps est telle une philosophie que l’on se doit d’accepter pour mieux l’apprivoiser. D’ailleurs, on parle de culture DevOps comme elle est composée de préceptes qui la caractérisent. Et si cette culture devait être exprimée en un seul mot, elle serait “ collaboration ”.

La culture DevOps permet aux différentes équipes d’un projet ou d’une entreprise de travailler ensemble, animées d’un même état d’esprit, d’une même façon de fonctionner mais toujours dans l’intérêt supérieur du client. La culture DevOps repose sur différentes valeurs qu’elle se doit de respecter pour être efficace comme le partage (des informations, des process…), l’empathie (envers le client, rôle central de tout projet) ou encore la performance (pour un projet réussi). DevOps est un concept qui fonctionne en grande partie sur l’agilité et la démarche lean (méthode de management qui consiste à penser et agir en se concentrant sur l’essentiel afin d’éviter les pertes de temps).

DevOps est principalement centré sur les personnes et leur capacité à interagir entre elles. Sa mise en place au sein d’une entreprise doit donc être réalisée avec un accompagnement car elle incite à de nombreux changements surtout dans les méthodes de travail. Elle est une remise en question des processus et des codes souvent hérités de méthodes anciennes comme la méthode waterfall (en cascade). DevOps, pour fonctionner, a besoin de personnes prêtes au changement et ouvertes à de nouvelles méthodologies de travail. C’est une nouvelle culture, une nouvelle pensée à inculquer. Il sera alors élémentaire de former le personnel à ces nouvelles pratiques en termes d’automatisation, de fréquences de tests, de partages d’informations…

La culture DevOps peut parfois être difficile à ingérer. Mais sa recherche d’efficacité constante et de qualité met le client dans les meilleures dispositions. Équipes de développement et d’exploitation collaborent pour le bien du projet et peuvent parfois fusionner en une seule et même entité. Les équipes sécurité sont parfois intégrées au projet : on parle alors de DevSecOps. 

rawpixel-788601-unsplash

Les bonnes pratiques du DevOps

DevOps, c’est aussi un ensemble de bonnes pratiques à appliquer pour une efficacité optimale. En voici les plus importantes :

  • La collaboration : comme évoqué dans cet article, la collaboration découlant d’une meilleur communication entre les différents protagonistes d’un projet est déterminante pour le bon fonctionnement de l’approche DevOps. Et c’est ici que la culture DevOps prend tout son sens où le partage des informations aidé par l’automatisation et l’usage d’outils divers sera crucial.
  • L’intégration en continue : tout au long de la phase de développement, les développeurs devront au sein de l’environnement DevOps intégrer modifications et requêtes du client en continue. Cela permettra de corriger les bugs, d’améliorer la qualité, de réduire les temps de développement et surtout d’être en accord constant avec le client.
  • La livraison continue : cette pratique découle naturellement de l’intégration continue. En effet, là où les livraisons se font à date et selon un cahier des charges prédéfini dans les méthodes de travail traditionnelles, la livraison en continue permet d’avancer pas à pas dans le développement du projet. Les développeurs déploient les changements de code et les phases de tests sont réalisées dans la foulée, avant soumission au client. Un gain de temps évident qui évite de prendre la mauvaise direction.
  • Les microservices : l’idée est de diviser et d’organiser une application en plusieurs petits services. Ces petites applications sont des versions simplifiées du projet de l’application dans son ensemble. Gérés par une équipe pluridisciplinaire de A à Z, ces microservices évoluent de façon autonome et sont idéales pour fonctionner au sein d’une méthode agile.
  • Infrastructure As Code (IAC) : l’infrastructure en tant que code aussi appelée infrastructure programmée est utilisée dans un souci d’automatisation des processus IT via du code. Grâce à des systèmes standardisés, cette pratique élimine les configurations manuelles pour une infrastructure programmée et codée. l’IAC facilite ainsi les déploiements rapides et uniformisés.
  • La supervision : c’est un aspect important de l’organisation DevOps. La supervision requiert la collecte d’un maximum de données afin de gagner en agilité et de rapidement effectuer les modifications nécessaires. On étudie les métriques pour mesurer la performance de l’infrastructure afin de prévoir bugs et éventuelles corrections. 

devops-3155973_1920

Ces bonnes pratiques participent en grande partie à la réussite de l’approche DevOps. De plus en plus plébiscitée, c’est qu’elle offre un éventail d’avantages tant pour l’entreprise que pour le client. Réussir un projet digital grâce à une bonne gestion de projet n’est pas chose aisée. DevOps y aide grandement.

DevOps : quels avantages ?

Si elle fait aujourd’hui des émules, c’est parce que la démarche DevOps présente des avantages non négligeables en termes d’organisation de travail. Elle met l’humain au centre de son fonctionnement. Mais en plus d’améliorer et d’optimiser le travail en équipe, l’approche DevOps permet aussi :

  • Un gain de rapidité : que ce soit en matière de développement et/ou de livraison, DevOps permet de gagner en rapidité de façon considérable. Par cette organisation du travail en continu, l’entreprise automatise les déploiements évitant les pertes de temps inutiles et améliorant ainsi sa productivité.
  • Une meilleure collaboration : au risque de paraître redondant, nous n’insisterons jamais assez sur cet aspect fondamental de l’organisation DevOps. La collaboration est au cœur de DevOps prônant la communication et le travail collaboratif. Un avantage certain pour une efficacité de tous les instants.
  • Une expérience client améliorée : ne l’oublions pas, DevOps met aussi l’accent sur l’expérience client qui en sortira grandie grâce à ses bonnes pratiques. C’est une démarche qui implique le client par ce fonctionnement en continu, favorisant les échanges et la collaboration “ main dans la main “. Vos clients adoreront !
  • Une réduction des erreurs : Devops, par son côté collégial et sa méthodologie continuelle, permet d’éviter, ou au mieux de prévenir, erreurs et différents bugs. Les déploiements et tests se font en quasi simultané offrant une latitude considérable pour prévoir d’éventuels problèmes lors des phases de développement.
  • Une plus grande sécurité : avec DevOps, la sécurité dans les entreprises est améliorée car ses objectifs sont connus en amont et intégrés par les équipes dans le travail au quotidien. Et avec le DevSecOps, on inclut directement les services sécurité au sein du projet. 

annie-spratt-608001-unsplash

La transition vers le DevOps exige des changements tant culturels que psychologiques pour trouver son sens. La collaboration et la communication entre les différents services et le client sont les piliers de son organisation. Tout comme l’automatisation ainsi que le développement et la livraison en continu. DevOps n’est pas qu’une approche, c’est une véritable philosophie.


Chez Josh Digital, on travaille aussi selon les préceptes DevOps. N’hésitez pas à nous contacter pour vos futurs projets pour un accompagnement sur mesure. Contactez-nous.

 

logo-facebooklogo-twitter-oiseau-bleuinstagram_png10  linkedin_logo-svg_  nouveau-logo-google-plus-rond-petit